Transport et logistique

Régulateur de trafic

Intervention technique d'exploitation des transports routiers de personnes
Niveau d'accès Bac + 1 à bac + 2
Statut
Salarié
Salaire moyen

Salaire moyen : 3 000 € bruts mensuels

Tendance emploi

●○○

Synonymes
Agent(e) d'exploitation transport routier de personnes
Chef(fe) de secteur transport routier de personnes
Régulateur(trice) réseau transport routier de personnes
Centres d'intérêt Faire fonctionner Entreprendre

Description

Le régulateur de trafic surveille le trafic routier, ferroviaire et maritime dont il est affecté et déclenche, les cas échéants, les dispositifs d'intervention et d'alerte requis.
Activités principales

Panne mécanique, embouteillage, accidents de la circulation… Le métier de régulateur de trafic consiste à réagir aux événements imprévus de la circulation via la mise en place de dispositifs d’aides et de secours (modifier la trajectoire d’un véhicule, dépêcher sur le terrain un mécanicien, etc.) afin de maintenir la fluidité du réseau dont il a la responsabilité.

Comment travaille-t-il ?

Installé au cœur de son poste de commandement, le régulateur de trafic surveille les mouvements de circulation. Les yeux rivés sur des écrans d’ordinateurs reliés à des dispositifs informatiques spécifiques, le régulateur de trafic s’évertue à déceler toutes situations critiques qui requerraient la mobilisation d’équipes de maintenance ou de secours. En cas de problèmes rencontrés par un véhicule (bus, train, bateau, etc.), il en informe sa hiérarchie qui prendra les mesures nécessaires d’intervention. L’une des autres principales missions du régulateur de trafic consiste à informer les voyageurs des consignes et mesures à respecter le temps de la durée de leur voyage.

Où exerce-t-il ?

Outre la SNCF, qui emploie la majorité des régulateurs de trafic en France, les entreprises de transport maritimes et de bus touristiques comptent également de nombreux professionnels spécialisés dans la régulation du trafic.

Compétences pour être Régulateur de trafic

Qualités requises
Disponible :

Le régulateur de trafic travaille souvent en horaires décalés : tôt le matin, tard le soir et souvent le week-end et les jours fériés.

 

Vigilant :

Une bonne dose de concentration se révèle impérative pour exercer ce métier : il convient d’être constamment à l’affut du moindre incident qui se déclencherait sur les voies de circulation.

Savoir-faire

  • - Organiser et planifier les mouvements du matériel roulant selon la densité du trafic, les véhicules disponibles.
  • - Concevoir le planning d'affectation des conducteurs sur le réseau ou la zone d'intervention
  • - Suivre et contrôler la réalisation du transport, identifier les anomalies et mettre en place les mesures correctives
  • - Contrôler un réseau ou un équipement d'exploitation
  • - Vérifier les éléments d'activité du personnel
  • - Réaliser un suivi d'activité
  • - Planifier un circuit touristique
  • - Planifier un transport sanitaire (ambulance, Véhicule Sanitaire Léger -VSL-)
  • - Planifier un transport scolaire
  • - Planifier un transport sur lignes internationales
  • - Planifier un transport urbain/interurbain
  • - Planifier une zone aéroportuaire
  • - Réaliser un suivi des contrats
  • - Suivre la gestion d'un parc de véhicules
  • - Surveiller, réguler le trafic à partir d'un poste central et mettre en place les mesures nécessaires (changements d'itinéraires, modifications d'horaires)
  • - Intervenir en cas d'incident à bord d'un véhicule
  • - Contrôler les titres de transport
  • - Concevoir ou participer à la création ou à l'évolution de lignes/circuits touristiques de transport routier de personnes

Savoir

  • - Réglementation du transport de personnes
  • - Règles de sécurité des biens et des personnes
  • - Législation sociale
  • - Techniques d'animation d'équipe
  • - Lecture de carte routière
  • - Logiciel professionnel d'exploitation de transport de personnes
  • - Utilisation de matériel de navigation
  • - Outils de planification
  • - Outils bureautiques
  • - Réglementation liée aux véhicules
  • - Console de contrôle
  • - Techniques de prévention et de gestion de conflits

 

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Régulateur de trafic

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de l'intervention technique d'exploitation des transports routiers de personnes dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Régulateur de trafic

Pour exercer le métier de régulateur de trafic, vous devez, au minimum, être titulaire d’un diplôme de niveau bac + 2, quel que soit le domaine. Ensuite, place à une formation dispensée en interne par votre employeur qui varie, selon les entreprises et les secteurs, entre huit mois et deux années.

Si vous souhaitez être embauché, par exemple, par la SNCF en tant que régulateur de trafic, vous serez sélectionnés sur dossier et intégrerez l’entreprise pour être formés en alternance dans un centre de formation SNCF. La formation théorique a lieu dans en centre de formation SNCF, tandis que la formation pratique se déroule en établissement de circulation ferroviaire SNCF. La formation s’étire sur huit mois, alternant une semaine en centre de formation SNCF et une semaine en établissement SNCF.

 

Pour aller plus loin :

Consultez la liste nationale des certifications :

http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=N4204

Aucune formation liée n'a été trouvée pour ce métier.

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier