Après une période où je me sentais démotivé et perdu dans mes choix, j'ai retrouvé l'envie de construire mon avenir en me donnant les meilleures chances possibles.

Je m'informe en ligne sur le site "Reviens te former"

J'ai entre 16 et 25 ans, je suis sorti du système scolaire, et je veux retourner en formation. Le site "Reviens te former" est fait pour moi. Il m'explique simplement les démarches et me permet de m’informer sur les formations et métiers.

Surtout j’ai la possibilité de laisser mon numéro de téléphone afin d’être contacté par un conseiller qui m’aidera à trouver une solution adaptée.difficultés

Je retourne en formation

J’ai moins de 25 ans et j’ai quitté l'école sans diplôme ou sans qualification professionnelle. Quelle que soit la durée d'arrêt de ma scolarité, je peux retourner en formation. C'est ce qu'on appelle le "droit au retour en formation" qui s’adapte à toutes les situations :

  • Je suis sans diplôme et je souhaite reprendre une formation : je peux préparer un diplôme général, technologique ou professionnel ou une certification inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Je suivrai cette formation en tant qu’élève sous statut scolaire, apprenti ou stagiaire de la formation professionnelle.
  • Ayant un bac général, je suis sans qualification professionnelle : je peux préparer un diplôme professionnel (bac pro, BTS…) dans le cadre scolaire (sous statut d’élève ou d’étudiant).
  • J’ai obtenu un bac technologique et je souhaite reprendre une formation : j’ai la possibilité de préparer un diplôme professionnel de niveau supérieur (BTS…) sous statut d’étudiant en fonction des places disponibles.

Quelle que soit ma situation, j’appelle le n° vert 0 800 12 25 00 pour échanger avec un conseiller (de 10 h à 20 h du lundi au vendredi) et obtenir un accompagnement personnalisé.

Après cet entretien téléphonique, j’aurai rapidement rendez-vous avec un référent qui me suivra avant, pendant et après mon retour en formation. Un soutien indispensable pour me permettre de garder le cap !

Dès nos premiers échanges, j’évoque avec lui mes compétences, mes objectifs, mes envies ce qui permettra de formaliser un Projet Professionnel Personnalisé. Et enfin, arrive le jour où j'ai une place dans la formation qui me correspond ou dans une année de remise à niveau pour mieux rebondir.

Pour bénéficier de ce droit au retour en formation, je peux aussi me rapprocher de la Mission locale la plus proche de chez moi.

Je reprends le chemin de la formation dans un micro-lycée

Manque de méthode, problèmes familiaux, phobie de l'examen sont autant de facteurs qui me paralysent notamment à l’approche des épreuves au bac. Résultat ? je suis en échec scolaire.

Le micro-lycée peut être la solution innovante qui me permettra de me sentir à l'aise pour (re)tenter ma chance : tous les lycéens qui y entrent ont connu comme moi l'échec et les difficultés face aux épreuves d'examen. Un coordinateur me dispensera des conseils sur-mesure tout au long de l'année scolaire.

Pour entrer en micro-lycée, je dois faire preuve de ma motivation, et n'avoir que quelques épreuves du bac à repasser.

bon à savoirCréé au sein du lycée professionnel Colbert de La Celle-Saint-Cloud (78), le « Lycée des possibles » accueille une trentaine de jeunes « décrocheurs » de 15 à 20 ans. Il les accompagne vers une formation, grâce à un suivi personnalisé et des programmes adaptés aux besoins de chacun.  

Le Lycée de la nouvelle chance situé à Cergy-Pontoise accueille des jeunes entre 17 et 24 ans ayant quitté le lycée depuis au moins 6 mois et désirant reprendre leur scolarité.

 

J'expérimente une École de la Deuxième Chance ou un EPIDE

J'ai moins de 26 ans et aucune qualification ? Je peux envisager d'intégrer, une E2C (École de la Deuxième Chance). Après une période de remise à niveau des savoirs de base (français, mathématiques, culture générale, bureautique, savoir-être), je pourrai désoutien scolairecouvrir le monde professionnel à travers de stages en entreprise.

Si cette façon de reprendre pied dans le monde de la formation semble me convenir, je me rends dans une Mission locale pour remplir un dossier de demande d'admission. Lors d'un entretien préalable, c'est ma motivation qui servira de sésame pour décrocher une place en E2C !

Pour localiser les E2C en France et en Île-de-France en particulier, je consulte la carte officielle du réseau E2C.

 

Le réseau des EPIDE (Établissement pour l'Insertion dans l'Emploi) donne aussi l'opportunité à de jeunes décrocheurs de revenir rapidement vers une formation. Les jeunes sont retenus après avoir rempli un dossier (directement sur le site web de l'EPIDE ou via la Mission locale) et avoir réussi un entretien. Seule ma motivation compte !

Si je m'engage dans un parcours EPIDE, je dois signer un contrat de volontariat pour l'insertion. Lors de mon parcours en EPIDE, je suis obligatoirement interne (les repas et l'hébergement sont pris en charge par l'établissement sans frais pour moi).

 

Je choisis la Garantie Jeunes

J'ai entre 16 et 25 ans, je suis sans solution de formation ou sans projet professionnel. Le dispositif Garantie Jeunes peut être un tremplin pour mon nouveau départ. Périodes de formation, mise en situation professionnelle, accompagnement personnalisé... la Garantie Jeunes peut me remettre le pied à l'étrier !

Je me renseigne au plus vite auprès de la Mission locale pour en bénéficier.

 

Je découvre le Programme Booster

diplômés

Lancé par l’association Unis-Cité, le programme Booster vise au raccrochage scolaire de jeunes de moins de 18 ans en situation de décrochage par un programme stimulant alternant Service Civique et remobilisation scolaire :

  • 3 jours/semaine en service civique avec Unis-Cité pour vivre des projets de solidarité en équipes ;
  • 2 jours/semaine en lycée pour retrouver l’envie d’apprendre et découvrir des formations/métiers.

Je prépare un DAEU

Si j’ai interrompu mes études sans avoir obtenu le bac et que je souhaite reprendre des études supérieures (notamment à l'université), le Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires (DAEU) qui a la même valeur que le bac est fait pour moi. Il m’offre l’occasion de voir ou de renforcer les connaissances de base dans certaines matières fondamentales (français, mathématiques, langue vivante …) et me redonne confiance en moi. J’ai le choix entre le DAEU A à dominante littéraire et le DAEU B à dominante scientifique selon le type d’études que je souhaite entreprendre ensuite.

bon à savoirJe bénéficie d’une aide de la Région Île-de-France pour financer ma reprise d’études.

 

 

Crédits photos

© phototechno © creatarka © Steve Debenport © Région Île-de-France