Dès que j'ai "vent" d'un problème, je ne laisse jamais la situation s'envenimer et j'agis le plus rapidement possible. Virginie Fourrier-Garilli - développeuse et médiatrice de l'apprentissage -

Mon contrat d’apprentissage comprend une période d’essai de 45 jours. Passé ce délai, je dois respecter des règles particulières si je souhaite y mettre fin.

Je cherche des solutions avant de me décidersolutions

Avant d’interrompre un apprentissage qui se passe mal, il faut s’assurer que toutes les solutions ont été envisagées. Si j’ai des problèmes avec mon maître apprentissage ou que les tâches qui me sont confiées sont sans intérêt ou sans rapport avec la formation suivie, par exemple, je ne dois pas hésiter à en parler avec mon CFA (centre de formation d’apprentis) ou mon lycée qui pourront m’aider par leurs conseils ou leur intervention.

Je peux aussi m’adresser à un médiateur de l’apprentissage qui m’accompagnera et dialoguera avec l’entreprise qui m’emploie. Je peux faire appel :

bon à savoir Si je pense être en danger sur mon lieu de travail (en cas de violences, de harcèlement ou de conditions de travail dangereuses ou illégales) je peux alerter un inspecteur du travail. Si nécessaire, mon apprentissage pourra ainsi être suspendu en urgence.  

Les règles de la rupture du contrat d’apprentissage

rupture contrat

Passé sa période d’essai, mon contrat d’apprentissage ne peut être interrompu avant sa date de fin que dans conditions bien particulières.

En cas d’accord commun avec mon employeur. Je peux signer (ou mon représentant légal si je suis mineur) avec mon entreprise une résiliation amiable de mon contrat d’apprentissage. Je dois aussi informer le directeur de mon CFA (centre de formation d’apprentis) ou celui de mon lycée.

En cas de désaccord ou de faute de mon employeur. Je dois m’adresser aux « juges du travail » du conseil des prud’hommes. Ils pourront résilier mon contrat si l’entreprise qui m’emploie a commis une faute grave ou des manquements répétés (non-respect de mon salaire ou de mes horaires, harcèlement ou violences, par exemple) ou si je suis inapte à exercer le métier auquel je devais me préparer (pour des raisons de santé par exemple). L’entreprise qui m’emploie peut également entamer la même démarche si j’ai commis une faute grave.

En cas d’obtention de mon diplôme. J’ai le droit de mettre fin à mon contrat d’apprentissage de manière anticipée en cas d’obtention du diplôme que je préparais. Je dois alors informer mon employeur par écrit au moins deux mois avant ma date de départ (NB : envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception est conseillé). Je dois aussi informer le directeur de mon CFA (centre de formation d’apprentis) ou celui de mon lycée.

 

Crédits photos

© DrAfter123 © siraanamwong © FangXiaNuo