De nombreuses passerelles existent parmi les différents métiers et spécialisations du secteur sanitaire et social. Cela me permet de rebondir au cours de mon parcours professionnel, d'acquérir de nouvelles compétences...

progresser

Je peux progresser au cours de ma carrière... ou me réorienter

Les métiers du sanitaire et du social offrent des possibilités de progression de carrière, depuis le niveau CAP jusqu'à bac + 5.

Grâce à la formation et à l'expérience professionnelle, une infirmière pourra, par exemple, évoluer vers le métier d'infirmière puéricultrice, puis de cadre de santé et enfin de directrice de soin.

De la même façon, si je suis accompagnant éducatif et social, je pourrai évoluer vers les métiers de moniteur-éducateur, d'éducateur spécialisé, et de directeur de structure.

Grâce aux passerelles existantes entre les diplômes, les possibilités de réorientation d'un métier à un autre sont également facilitées. Par exemple, un technicien d'intervention sociale et familiale pourra se réorienter vers le métier d'éducateur spécialisé, un éducateur spécialisé se réorienter vers le métier de conseiller en économie sociale et familiale, etc.

Quelles sont les passerelles possibles dans le secteur sanitaire et social ?

passerelles

Avoir un premier diplôme dans le secteur sanitaire et social m'ouvre de nouvelles perspectives, directement après le diplôme ou quelques années après avoir exercé un premier métier. Je m'informe pour connaître les passerelles existantes.

Posséder un diplôme du sanitaire ou du social peut ouvrir droit à des dispenses, des équivalences ou des accès spécifiques aux autres diplômes du secteur. Les diplômés peuvent ainsi avoir droit à :

  • des dispenses aux épreuves de sélection ; exemple : dispense des épreuves écrites du diplôme d'état d'auxiliaire de vie sociale (DEAVS) pour les titulaires d'un diplôme d'Etat d'aide-soignant (DEAS).  
  • des équivalences pour l'accès aux concours d'entrée ; exemples : les titulaires d'un diplôme de niveau III (reconnu à bac + 2) du sanitaire et social (diplôme d'Etat d'assistant de service social - DEASS, diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé – DEES) peuvent se présenter au concours de médiateur familial ; les titulaires du diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture (DEAP) justifiant de 3 ans d'expérience peuvent se présenter au concours d'éducateur de jeunes enfants.  
  • des dispenses de modules de formation (dispenses de la préparation du module et des épreuves écrites correspondantes) ; exemple : les titulaires du diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture (DEAP) sont dispensés de 6 modules de formation sur 8 quand pour préparer le diplôme d'Etat d'aide-soignant (DEAS).  
  • des allégements de la formation (dispense de la préparation de certains modules de formation mais pas de leurs épreuves écrites) ; exemple : les titulaires du diplôme d'Etat de conseiller en économie sociale et familiale (CESF) bénéficient d'allégements pour 2 modules de formation sur 4 pour préparer le diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé (DEES).
50-sante%CC%81-social-passerelles-entre-les-diplo%CC%82mes-V2_Plan%20de%20travail%201%20copie.jpg

Crédits photos

© Jirsak © Dmitrii_Guzhanin © sorbetto