Avant de prendre une décision, étudiez toutes les possibilités : le portage salarial, les pépinières d’entreprise, les coopératives…Chloé Lapeyssonnie - Photographe -

Tester un projet d’entreprise ou proposer mes services en toute autonomie tout en conservant le statut de salarié : c’est ce que me permet le portage salarial.

Je choisis d’être un salarié « porté »

Être libre du choix de mes missions, démarcher moi-même mes clients et fixer mes prix tout en bénéficiant du statut de salarié : c’est le principe du portage salarial. Leportage salarial salarié dit « porté » est embauché par une entreprise de portage salarial en CDD (Contrat à Durée Déterminée) ou en CDI (Contrat à Durée Indéterminée). Dans le même temps, cette entreprise est mon intermédiaire avec mes clients, avec lesquels elle conclut un contrat commercial : elle les facture et encaisse le montant de mes missions.

Les avantages du portage salarial

En tant que salarié « porté », je perçois la rémunération issue de mes missions sous forme d’un salaire versé chaque mois par mon entreprise de portage. Son montant correspond aux sommes versées par mes clients, après soustraction des charges sociales et des frais de gestion de l’entreprise de portage (de 8 à 15 %).

Le statut de salarié « porté » me permet de bénéficier des avantages du régime général de protection sociale : assurance maladie, retraite et assurance chômage. Autre avantage : je n’ai pas à m’occuper de tous les aspects administratifs liés à ces prestations. Je peux généralement bénéficier de prestations d’accompagnement (développement de mon projet professionnel) mis en place par mon entreprise de portage.

A qui s’adresse le portage salarial ?

Le portage salarial peut me permettre d’exercer tout type de prestations intellectuelles, commerciales ou artisanales : informatique, ressources humaines, marketing, management, formation, graphisme…salariée

Cadres expérimentés, mais aussi jeunes diplômés, souhaitant exercer leur activité de manière indépendante peuvent s’orienter vers cette solution. Elle peut également être un moyen de tester à moindre risque mon projet de création d’entreprise avant de me lancer. =>Mon Lab Pro>Créer ma boîte

En forte croissance, le portage salarial concerne de près de 100 000 salariés en France. Selon la Fédération des Entreprises de Portage Salarial (FEPS), il concernera 588 000 salariés en 2025 soit 5 % des emplois.

Le portage salarial nécessite néanmoins d’avoir une expertise et une autonomie suffisante pour que les prestations effectuées me permettent de percevoir une rémunération suffisante chaque mois. La Convention collective du portage salarial du 22 mars 2017 prévoit en effet que le revenu minimal du salarié « porté » ne peut être inférieur à 77 % du plafond de la sécurité sociale, soit environ 2 500 euros bruts pour un salarié à temps plein.

 

Crédits photos

© Région Île-de-France © South_agency